Suisse-Zambie : Signature d’un accord aérien pour doper les relations économiques

La Suisse et Zambie ont signé, mardi 8 janvier 2019 à Lusaka, en Zambie, un accord aérien, ouvrant la possibilité d’établir une ligne directe entre les deux pays. Il renforce aussi les liens entre les deux pays, et fait partie des instruments susceptibles de renforcer les relations économiques.

L’accord garantit des accès « bien définis » pour l’aviation civile (sécurité, rapatriement des revenus, protection de l’environnement, possibilité de cabotage, etc…). Il intervient à la suite d’une convention de 2017, évitant la double imposition entre Berne et Lusaka, qui tient compte de l’intérêt de l’économie suisse.

L’accord aérien a été signé par le Chef du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), M. Ignazio Cassis, à l’issue d’une visite officielle en Zambie, et le ministre du Transport et des communications ad intérim du pays, M. Kafwaya Mutotwe.

A cette occasion, ils ont formulé le vœu qu’à cette signature succède « rapidement », l’ouverture d’une ligne aérienne directe entre Lusaka et Zurich ou Genève. Cela contribuerait à encourager les relations économiques entre les deux pays. Elles sont modestes, pour le moment, mais ne demandent qu’à s’améliorer, pour preuve la visite d’une délégation économique suisse qui s’est rendue dans le pays au mois d’octobre dernier. C’est d’ailleurs un phénomène plus global, puisqu’en 2017 les investissements étrangers directs dans le pays ont connu une croissance de 64 %.

M. Cassis effectue depuis lundi 7 janvier, une mini-tournée en Afrique australe. Après la Zambie, première étape, il se rend au Zimbabwe, puis en Afrique du Sud. Lors de l’étape zambienne, il a été reçu par le président du pays, M. Edgar Lungu.

Au cours de cet entretien, les deux hommes d’Etat ont évoqué notamment la coopération bilatérale, les réformes économiques en Zambie, ainsi que la politique régionale. Dans ce cadre, le Chef de l’Etat zambien a appelé les pays partenaires et les entreprises privées installées dans son pays, à investir dans la formation des jeunes. Car, a-t-il estimé,  c’est « la clé du succès économique futur » du pays.

Ils ont aussi eu une convergence de vues sur les relations entre la Suisse et la Zambie, soulignant que « les deux pays peuvent faire plus ensemble ».

Ibc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici