ONU : Participation active de la Suisse à la 63e session de la Commission de la condition de la Femme

Le conseiller fédéral Alain Berset, Chef du DFI .

La Suisse participe activement à la 63e session de la Commission de la condition de la femme (CSW) de l’ONU qui se tient du 11 au 22 mars 2019, au siège de l’organisation mondiale, à New-York.

Le thème de cette rencontre est : «  les systèmes de protection sociale, l’accès aux services publics et les infrastructures durables au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles ».

La délégation suisse est conduite par Le Conseiller fédéral (Ministre), M. Alain Berset, Chef du département fédéral de l’Intérieur (DFI). Elle comprend, entre autres, M. Markus Seiler, Secrétaire général du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et chef de délégation adjoint, et Mme  Sylvie Durrer, Directrice du Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes (BFEG).

La CSW est l’organe central de l’ONU dédié à la promotion de l’égalité des sexes. Outre les délégations officielles, plus de 5’000 représentants d’ONG (organisations non gouvernementales) participent à cette session annuelle. Pendant les deux semaines de la session, plus de 450 évènements  auront lieu en marge du programme officiel.

Lors de son intervention lundi, M.  Alain Berset a indiqué que la Suisse était « fermement engagée pour une meilleure égalité du Genre », dans toutes ses politiques nationales. «Combler l’écart de rémunération entre les sexes profite à tous et ne nuit à personne », a-t-il dit, rappelant que l’égalité entre les femmes et les hommes est l’une « des priorités» de la politique intérieure et extérieure de la Suisse.

PROTECTION SOCIALE ET EGALITE SALARIALE

Dans une déclaration  publiée à la veille de l’ouverture de la session, le gouvernement suisse a réitéré sa préoccupation que constituait la protection sociale des femmes et des filles. En Suisse, le réseau dense des assurances sociales offre à la population une protection étendue contre les risques financiers et sociaux liés à la maternité, à la vieillesse, au décès, aux soins médicaux, aux accidents, à l’invalidité ou au chômage. Qui plus est, l’assurance-vieillesse en Suisse est universelle. Elle tient compte dans une large mesure, des activités domestiques et des soins aux proches. Ce qui est particulièrement favorable aux femmes. C’est pourquoi, à la session, la Suisse se concentrera sur la promotion de tels régimes lors de cette session de la CSW.

La promotion de l’égalité salariale constitue une autre priorité de la Suisse. Il en va de l’intérêt non seulement des femmes et de leur famille, mais aussi de l’ensemble de l’économie et de la société. L’égalité salariale rend l’entrée, la réinsertion et le maintien sur le marché du travail beaucoup plus attrayants pour toutes les femmes, ce qui renforce également la sécurité sociale de ces dernières. En outre, la Suisse s’engage dans le cadre de la CSW pour la reconnaissance et la valorisation des soins, des tâches d’encadrement et du travail domestique non rémunérés, qu’assument en grande majorité les femmes.

Lien pour lire la déclaration du gouvernement suisse: https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-74231.html

IC

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici