Cameroun: La Suisse proteste après l’agression d’un journal de sa télévision publique

Le Président du Cameroun, M. Paul Biya. Photo: VOA

L’Ambassadeur du Cameroun en Suisse, M. Léonard Henri Bindzi, a été convoqué vendredi au Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), à la suite d’une agression, la veille jeudi 27 juin à Genève, d’un journaliste de la Radio- télévision suisse (RTS), par un garde- corps du Président Paul Biya, lors d’une manifestation.

Le président Biya est en « séjour privé » dans la cité Calvin, pour une durée non précisée.

Selon la RTS, le collaborateur qui couvrait cette manifestation d’opposants camerounais, s’est aussi vu confisqué son matériel de travail.

En recevant l’Ambassadeur, les autorités suisses lui ont signifié que « ces  genres d’actes ne sont pas tolérables »  dans leur pays.

Des manifestations différentes, l’une contre et l’autre pour le président Biya sont prévu ce samedi 29 juin à Génève.

Dans un communiqué rapporté le 25 juin par l’Agence de presse africaine (APA), basée à Dakar, au Sénégal, l’Ambassadeur Léonard Henri Bindzi a mis en garde ses compatriotes des « différents pays européens » contre «une manifestation violente» qu’ils projettent d’organiser pour dénoncer ce séjour privé du chef de l’Etat camerounais, au pouvoir depuis 37 ans.

La protestation suisse auprès du Cameroun ne remet pas en cause le choix porté sur Berne, de jouer le rôle de « facilitateur » dans la crise sécessionniste des provinces anglophones du nord-ouest et du sud-ouest du pays. « Les deux choses ne sont pas liées », a indiqué le DFAE, cité par le quotidien suisse, « Le Temps » .

HI

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici