Transport ferroviaire: Le constructeur suisse Stadler regarde l’Afrique avec intérêt

Stadler est une société suisse de fabrique de matériel ferroviaire roulant. En Afrique, elle est présente en Algérie. Entretien avec son responsable des ventes pour la région MENA (Moyen-orient Afrique du Nord), M. Mohamed Rahmani,  

 Stadler est un Groupe international présent dans presque tous les continents. Comment se présent-il?

La société Stadler construit des véhicules ferroviaires adaptés aux besoins des clients. Les trains sont fiables et sûrs, tout en offrant un confort maximum aux voyageurs. Les technologies les plus récentes nous permettent d’améliorer en permanence les performances et la rentabilité de nos produits. Aujourd’hui, plus de 7’600 collaborateurs s’engagent tous les jours sur plus de 20 sites répartis dans le monde entier.

L’Algérie est l’un des pays d’Afrique où le Groupe est présent. Comment se présentent ses relations avec l’Algérie?

La société Stadler exploite un site de maintenance dans la capitale, Alger. La société nationale des transports ferroviaires algériens (SNTF), a conclu un contrat de maintenance sur 14 ans avec Stadler. Depuis 2008, la société Stadler assure avec près de 100 employés, la maintenance des 64 rames automotrices FLIRT qui ont été livrées entre 2008 et 2010.

Comment le Groupe aide-t-il au développement du rail en Algérie?

Par sa présence en Algérie, Stadler favorise le développement des transports ferroviaires dans le pays. En garantissant un service de maintenance efficace et le maintien de la flotte de véhicules, Stadler contribue au fonctionnement optimal du système ferroviaire. Le développement de compétences locales dans les domaines de la technologie, de l’exploitation et de la gestion moderne des entreprises, forme une base solide pour un avenir prometteur du secteur ferroviaire. À travers un échange d’informations efficace, Stadler met à la disposition des différentes sociétés ferroviaires son expérience internationale acquise dans différents domaines.

De manière générale, quel est l’état de la coopération entre Stadler et l’Algérie?

Outre le service de maintenance assuré par Stadler, le groupe mise également sur une présence à long terme sur le marché algérien. Une déclaration d’intention dans ce sens a été signée en 2016, en présence des autorités officielles des deux pays pour le site de production des véhicules ferroviaires en Algérie. Stadler et ses partenaires algériens, dont la SNTF, travaillent sans relâche à la réalisation de ce projet. Grâce à l’intégration industrielle locale, ce projet conférera à l’Algérie une position enviable dans le secteur ferroviaire.

 Du point de vu continental, comment se présente le marché africain pour le Groupe?

Le marché africain se révèle aussi vivant que passionnant. Stadler voit un fort potentiel dans le secteur ferroviaire. Si des opportunités se présentent, la société Stadler est prête à soutenir et à promouvoir le développement avec ses produits de qualité.

Le Groupe voit-il des perspectives, des opportunités plus larges dans le continent

Avec ses 95 millions d’habitants et son réseau ferroviaire, l’Egypte représente un marché prometteur dont le développement requiert des financements étrangers et un travail à long terme. La société Stadler suit cette évolution de près, pour identifier toute opportunité adéquate pour accéder à ce marché.

 Propos recueillis par Ibc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici