Francophonie : Deux nouveaux bureaux à Tunis et à Beyrouth

La 35e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) a approuvé mardi à Erevan, en Arménie, l’ouverture de deux bureaux régionaux de l’OIF (organisation internationale de la Francophonie). L’un sera implanté à Tunis (Tunisie), pour l’Afrique du Nord,  et l’autre, à Beyrouth, au Liban pour le Moyen-Orient.

La CMF regroupe les ministres en charges de la Francophonie des 58 Etats membres de l’organisation, basée à Paris, en France. Elle était réunie dans la, capitale arménienne, les 8 et 9 octobre 2018, en prélude au XVIIe Sommet de la Francophonie, prévue pour les 11 et 12 octobre prochains.

A propos du Vivre ensemble, thème principal du Sommet d’Erevan, le Président de la CMF et Ministre des Affaires étrangères d’Arménie, Monsieur Zohrab Mnatsakanyan, a souligné ce point : «En parlant du Vivre ensemble, nous n’avons pas seulement en vue nos gouvernements, le Vivre ensemble concerne nos peuples. Durant la prochaine présidence arménienne du Sommet  de la Francophonie, nous allons œuvrer ensemble pour la promotion de ces valeurs de la Francophonie ».

ENJEUX POLITIQUES ET ECONOMIQUES

Selon un communiqué de l’OIF, composée aussi de 26 pays observateurs, la CMF a également examiné les demandes d’adhésion, en qualité d’observateur de la Gambie, de l’Irlande, de Malte, et de la Louisiane. Elle s’est aussi penchée sur la demande de modification de statut d’observateur à celui de membre associé des Emirats arabes unis, du Kosovo, et de la Serbie. Ces demandes seront soumises aux Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’organisation.

Les ministres ont échangé à huis clos sur le thème : « La coopération de la Francophonie avec les organisations régionales et sous régionales : enjeux politiques et économiques », introduit par la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean. Elle a évoqué les nombreux partenariats noués par l’OIF avec les différentes organisations régionales présentes sur les cinq continents et souligné l’ardente nécessité de défendre le multilatéralisme.

La CMF s’est félicitée de la tenue de la 11e Conférence des OING (Organisations inter et non gouvernementales) qui avait eu lieu à Erevan, en septembre dernier.

Auparavant, ils avaient félicité le Dr. Denis Mukwege et Mme Nadia Murad pour leur récent prix Nobel de la paix, et rendu hommage au chanteur français Charles Aznavour, décidé le 1er octobre à Paris.

Ibc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici