Santé : Le point sur les travaux de la 72e Assemblée mondiale de Genève

Siège de l'OMS à Genève. Photo : WHO/Pierre Virot

Les Etats membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont adopté, mercredi 22 mai,  trois résolutions sur la couverture maladie universelle.

Elles se concentrent sur les soins de santé primaires, le rôle des agents de santé communautaires, et la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies de septembre sur la CSU (Couverture sanitaire universelle).

SOINS DE SANTE PRIMAIRES

La première résolution exhorte les Etats membres à prendre des mesures pour mettre en œuvre la Déclaration d’Astana, adoptée à la Conférence mondiale de 2018 sur les soins de santé primaires.

Elle reconnaît le rôle essentiel que jouent les soins de santé primaires pour que les pays puissent fournir toute la gamme des services de santé dont une personne a besoin tout au long de sa vie, qu’il s’agisse de prévention, de traitement, de réadaptation ou de soins palliatifs. Les soins de santé primaires signifient que les pays doivent disposer de systèmes de santé intégrés de qualité, d’individus et de communautés responsabilisés, et qu’ils doivent associer un large éventail de secteurs à la prise en compte des déterminants sociaux, économiques et environnementaux de la santé..

AGENTS DE SANTE COMMUNAUTAIRES

La deuxième résolution reconnaît la contribution des agents de santé communautaires à la réalisation de la couverture maladie universelle, à la réponse aux urgences sanitaires et à la promotion de populations en meilleure santé. Elle invite « instamment » les pays et partenaires à utiliser les directives de l’OMS relatives à l’appui aux systèmes et aux politiques de santé pour optimiser le programme des agents de santé communautaires et à allouer des ressources suffisantes.

REUNION DE HAUT NIVEAU A L’ONU

La résolution sur la CSU adoptée par les Etats membres soutient la préparation de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies sur la couverture sanitaire universelle en septembre 2019. Elle appelle les Etats membres à accélérer les progrès en vue de la CSU, en mettant l’accent sur les personnes pauvres, vulnérables et marginalisées. La réunion de haut niveau des Nations-Unies appellera les gouvernements à participer à la coordination des travaux requis dans tous les secteurs pour parvenir à la couverture sanitaire universelle. Les Etats Membres ont identifié des priorités clés, telles que le financement de la santé, la mise en place de systèmes de santé durables et résilients, axés sur la personne, et le renforcement des effectifs du secteur de la santé. Ils ont également souligné l’importance d’investir et de renforcer les soins de santé primaires.

IC (avec OMS)

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici