Suisse-Sénégal: Le président du Conseil national en visite officielle de deux jours à Dakar

Le président du Conseil national suisse, M. Dominique de Buman, et son homologue du Sénégal, M. Moustapha Niasse, ont évoqué samedi 13 octobre à Dakar, les relations inter-parlementaires entre les deux pays.

Buman est arrivé dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 octobre à Dakar, pour une visite officielle de deux jours au Sénégal au cours de laquelle il présidera l’inauguration de la nouvelle Ambassade de Suisse à Dakar, rénovée.

« Il est important de développer les relations  entre la Suisse et le Sénégal », a-t-il déclaré à la presse à l’issue d’un entretien de près d’une heure avec son homologue sénégalais au siège du parlement local, situé au cœur de la capitale sénégalaise.

« Il y a déjà d’excellents contacts aussi bien entre les parlements que des gouvernements », a-t-il poursuivi. Et d’ajouter : « Nous avons des points communs à développer, des atouts, qui sont notamment la promotion de la paix, la stabilité politique, un souci de la bonne gouvernance, de la durabilité, et de l’immense tolérance qui sont pour nous des éléments pour jouer des rôles clés ». La Suisse est un  pays pilote, sur la scène internationale, même si elle n’appartient pas à l’Union européenne », a encore souligné M. Buman.

SOLUTIONS IMMEDIATES

Il s’est félicité de « constater avec beaucoup de plaisir, que le Sénégal, à l’ouest de l’Afrique, peut jouer aussi ce rôle dans le cadre des relations économiques et culturel qui sont les siennes ».

Selon lui, les deux présidents de parlements vont développer les relations entre leurs deux institutions. « Nous avons aussi toute la question du négoce des matières premières qui est un  problème commun  à nos deux pays », a-t-il fait remarquer, relevant qu’il y a beaucoup de sujets évoqués auxquels « on ne peut pas apporter des solutions immédiates, mais qui doivent faire nécessairement un suivi entre nos deux institutions et nos deux pays ».

MATIERES PREMIERES

Pour M. Moustapha Niasse, l’ensemble des axes d coopération ont été passés en revue. Il s’agit de la coopération dans les domaines des droits de l’homme de la protection de la femme et de l’enfant, de la solidarité sociale avec les personnes âgées, entre autres.

« Nous avons passé en revue les 12 ou 14 matières premières produites au Sénégal,  du titan à l’or, en passant le zircon, les phosphates, et d’autres matières premières encore », a-t-il fait observer.

« Nous avons également passé en revue ce qui peut continuer de se faire, en l’accentuant dans le domaine de la coopération agricole (…) », a encore dit le président du parlement sénégalais

IC

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici