Commerce : Confiance renouvelée à l’Assurance suisse contre les risques à l’exportation

Exportation suisse Crédit photo: https://fr.dreamstime.com/

L’Assurance suisse contre les risques à l’exportation (SERV) présente un bilan satisfaisant. Elle pourra continuer de bénéficier du soutien de la Confédération dans ses activités de 2020 à 2023.

Le Conseil fédéral (Gouvernement) a salué la réussite de la SERV. Il attend qu’elle facilite l’accès des exportateurs suisses à des projets d’envergure, et qu’elle continue de soutenir efficacement les grandes entreprises, surtout les Petites et moyennes entreprises (PME).

Pour le Conseil fédéral, la SERV contribue de « manière décisive » à ce que le secteur industriel suisse puisse proposer des offres attrayantes, même sur des marchés difficiles. Et ce, malgré la complexité croissante des produits et les importants besoins de financement qui en découlent à long terme. Elle constitue avec Switzerland Global Enterprise (S-GE) l’un des piliers de la promotion économique de la Suisse à l’étranger. Les objectifs stratégiques renouvelés par le Conseil fédéral s’inscrivent dans la continuité.

Durant la prochaine période stratégique (2020-2023), la SERV devra examiner comment maintenir sa compétitivité internationale et son autofinancement à moyen et à long termes. L’évolution structurelle des marchés financiers, la réglementation croissante des activités des fournisseurs de services financiers et les nouvelles prestations introduites par les agences concurrentes pour y répondre exigent un réexamen régulier des offres de couverture de la SERV. Aux yeux du Conseil fédéral, il est important que la SERV facilite l’accès des exportateurs suisses à des projets d’envergure et qu’elle continue de soutenir efficacement les grandes entreprises, mais aussi et surtout les PME.

La SERV est un établissement de droit public de la Confédération. Les objectifs suprêmes de la SERV, fixés par la loi, sont de créer et de maintenir des emplois ainsi que de promouvoir la place économique suisse en facilitant la participation des entreprises exportatrices à la concurrence internationale. Elle offre ses assurances en complément du marché privé et, comme le prévoit la loi, travaille de manière à s’autofinancer.

HI

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici