Soudan : La Suisse vole au secours de milliers de personnes victimes d’inondations

Image d'inondations au Soudan. Photo: wdr.org

La Suisse a contribué, mardi 24 septembre 2019, pour 1 million CHF (603 millions de francs CFA) à un fonds de l’ONU en faveur des populations du Soudan, victimes d’intempéries. Elle est destinée aux populations victimes de récentes d’inondations.

Selon l’ambassade de Suisse à Khartoum, cette contribution entre dans le cadre du soutien de la Suisse au peuple soudanais. Elle a été versée au Fonds humanitaire du Soudan (FHS), géré par le PNUD (Programme des Nations-unies pour le développement).

Le FSH soutient l’allocation et le décaissement en temps voulu des ressources des donateurs pour répondre aux besoins humanitaires les plus critiques, conformément au plan de réponse humanitaire ou à toute stratégie convenue, avec les directives directes du coordinateur humanitaire.

En Août dernier, des fortes pluies ont fait près de 100 morts au Soudan, et des inondations. Selon une évaluation des autorités du pays, 35’850 familles ont été affectées par les intempéries. Elles ont aussi détruit entièrement 22’676 maisons. En outre, 13’074 maisons ont étaient partiellement effondrées, et 3’636 animaux ont été tués.

La Suisse a déjà contribué pour 2 millions de CHF (1,2 milliard de francs CFA), à des programmes SHF, cette année. Ils visent à sauver des vies et à protéger des personnes vulnérables, face aux catastrophes naturelles, aux risques pour la santé, ainsi que pour la réduction de la souffrance des personnes déplacées, des réfugiés, rapatriés et des communautés d’accueil.

La Suisse soutient également des programmes de sécurité alimentaire et de subsistance au Soudan. Ces programmes sont menés par plusieurs organismes des Nations-Unies dans le pays, qui ont un budget d’environ 10 millions de francs suisses (6 milliards de francs CFA).

A noter que le FSH est un mécanisme de financement commun, créé en 2005, et placé sous la responsabilité  du Coordonnateur humanitaire au Soudan. Il vise offre à encourager les contributions rapides des donateurs, et à permettre une réaction rapide en cas d’imprévus. Un mécanisme similaire existe en République démocratique du Congo.

JH

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici