Climat: Lettre de mission de la délégation suisse à la COP25 de Madrid

La Suisse s’engagera en faveur de l’établissement de directives claires garantissant une mise en œuvre efficace de l’Accord de Paris, à la COP25, ouverte lundi 2 décembre à Madrid, en Espagne pour prendre fin le 13 décembre.

Le Gouvernement (Conseil fédéral) a chargé sa délégation à cette 25e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25), d’exprimer cet engagement. Car, pour les dirigeants helvétiques, l’Accord de Paris sur le climat oblige tous les Etats à prendre, à partir de 2020, des mesures concrètes pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre afin de limiter le réchauffement mondial à moins de 1,5 degré. Il oblige, en outre, les Etats à renforcer tous les cinq ans,  leur objectif de réduction d’émission de gaz à effet serre, de prendre des mesures permettant d’atteindre celui-ci et d’informer sur les progrès réalisés. Il contient également des dispositions relatives à l’adaptation aux changements climatiques et aux mesures de soutien, tels que le financement et le transfert de technologies en faveur des pays en développement.

La délégation suisse veillera aussi à ce que les réductions d’émissions réalisées à l’étranger ne puissent plus être comptabilisées à la fois dans le pays à l’origine d’un projet de réduction et dans le pays dans lequel le projet est réalisé du fait que cela affaiblirait l’accord et donc son efficacité. La réglementation doit en outre garantir que les projets réalisés à l’étranger n’entraînent pas, en contradiction avec leur but, des conséquences négatives pour l’environnement ou les droits de l’homme.

DISCUSSIONS DE HAUT NIVEAU

En marge des aises de la COP25, la Suisse organisera une manifestation sur la question de savoir comment rendre les investissements dans le monde plus respectueux du climat. Ce thème constitue un élément central de l’Accord de Paris.

Dans la seconde semaine de la conférence de Madrid, les ministres de l’Environnement se rencontreront pour mener des discussions au plus haut niveau politique. Le Directeur de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), M. Marc Chardonnens, représentera la Suisse dans ce segment ministériel. La délégation de négociation de la Suisse sera conduite par l’Ambassadeur suisse pour l’Environnement, M. Franz Perrez, chef de la division Affaires internationales de l’OFEV. Elle sera également composée de trois représentants de la société civile issus des milieux de l’économie et de la protection du climat.

Ibc

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici