Aide au développement : 30 ans pour la Fédération vaudoise de coopération

Prévenir la radicalisation des jeunes de 19-31 ans en Tunisie. Un projet de la FEDEVACO. Photo: FEDEVACO

A l’occasion de ses 30 ans, la Fédération vaudoise de coopération (FEDEVACO) a organisé une journée de rencontre et d’échanges, jeudi 26 septembre à Lausanne. Elle était axée sur « l’eau et l’assainissement ».

La FEDEVACO regroupe les Organisations non gouvernementales (ONG) et association du canton de Vaud intervenant dans les pays du Sud, y compris en Afrique. Pour 2019, la Fédération dispose d’une liste de 24 projets dans huit : Afrique du Sud, Bénin, Burkina Faso, Tchad, Tunisie, Algérie, Madagascar, et Zimbabwe.

Plus de 160 représentants d’ONG du canton et des communes vaudoises,  ainsi que des entreprises privées, et du monde académique ont pris part à la journée commémorative du jeudi 26 septembre.

Elle avait pour but de discuter, d’échanger sur les défis et l’innovation dans les domaines de l’eau et de l’assainissement en Suisse et dans le monde.

L’URGENCE DE DÉCLOISONNER LES SAVOIRS

La réciprocité des savoirs était au cœur de cette journée spéciale, des partenaires pour le développement durable. A travers la rencontre, la FEDEVACO a voulu démontrer la nécessité de casser les croyances héritées du passé, véhiculant l’idée que les connaissances et innovations ne proviennent que du Nord. Afin de répondre ensemble aux défis globaux auxquels nous nous trouvons confrontés, la réciprocité est de mise comme le rappelle en particulier l’Objectif 17 de développement durable de l’Agenda 2030.

UN POINT DE RALLIEMENT : L’EAU ET L’ASSAINISSEMENT

Pour concrétiser ce besoin, le thème de l’eau et de l’assainissement s’est imposé comme une évidence pour cette journée. Toutes les personnes présentes ont un lien fort avec ce thème. Elles se sont rassemblées autour d’une formule « innovante » qui allie conférences, table-ronde et forum d’échange de connaissances,  marqués par 30 exposés de spécialistes.

Leurs travail, difficultés rencontrées, réussites et innovations ont été largement discutées et partagées au sein des groupes. Un moment de réseautage qui a été aussi essentiel et caractéristique de la valeur ajoutée de la FEDEVACO, comme en a témoigné Mme Martine Barclay, de la Centrale sanitaire Suisse romande. Engagée au sein de la Fédération depuis sa constitution, elle a déclaré : «ces moments de partage et de réseautage proposés par la FEDEVACO ont fortement contribué au développement des organisations membres depuis 30 ans ».

Venue présidée les travaux d’ouverture de la journée, la Conseillère d’Etat vaudoise, Mme Béatrice Métraux, a relevé l’interdépendance entre les deux thématiques-clefs de l’événement : l’eau et l’assainissement. « L’eau, par nature est globale, biosphère et se joue des frontières et des délimitations humaines. C’est aussi une potentielle source de conflits et de guerres, c’est pourquoi nous devons travailler ensemble pour trouver des solutions respectueuses de l’environnement et pacifiques, en Suisse et dans le monde », a-t-elle dit.

Pour sa part, le Dr Seydou Niang de l’Université de Dakar, présentant les enjeux de l’eau et de l’assainissement au Sénégal,  a rappelé que « les défis de développement ne se relèvent jamais grâce à un seul acteur ou un seul partenariat ».

COM

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici