Journée mondiale de l’aide humanitaire : L’ONU rend hommage aux femmes humanitaires

M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU. Photo: ONU

L’ONU a rendu hommage lundi 19 Août, aux femmes qui travaillent dans l’humanitaire partout au monde, pour sensibiliser l’opinion publique, et soutenir les personnes qui sont souvent les héros méconnus sur les lignes de front dans certains des contextes les plus difficiles et dangereux du monde.

Dans une déclaration publiée à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, célébrée le 19 Août de chaque année depuis 2009, elle a indiqué que les femmes humanitaires représentent plus de 40 % des travailleurs humanitaires dans le monde. Leur rôle dans le leadership humanitaire est « crucial ». Les faits montrent qu’elles participent à tous les aspects de l’action humanitaire, y compris aux niveaux de la prise de décisions et du leadership, l’action humanitaire est « plus efficace et plus inclusive ».

En tant que premières intervenantes, elles jouent souvent un « rôle central » dans la survie et la résilience de leur famille et de leur communauté. En tant que membres de la communauté affectée et humanitaires professionnels, elles sont actives dans tous les aspects de la réponse humanitaire, de la gestion des catastrophes à la livraison de fournitures d’urgence ; et dans tous les secteurs, de la nourriture et des abris au soutien psychologique et éducatif.

Pour l’ONU, depuis 2003, plus de 4’500 humanitaires ont été tués, blessés, détenus, enlevés ou empêchés d’exercer leurs fonctions vitales. C’est une moyenne de 280 humanitaires attaqués par an, soit cinq par semaine. C’est presque un par jour.

La Journée mondiale de l’aide humanitaire de cette année permettra de raconter 24 histoires de 24 femmes pendant 24 heures. Ces témoignages montrent « l’ampleur et la diversité » des rôles que les femmes jouent dans l’action humanitaire.

Depuis 2003, plus de 4’500 humanitaires ont été tués, blessés, détenus, enlevés ou empêchés d’exercer leurs fonctions vitales. C’est une moyenne de 280 humanitaires attaqués par an, soit cinq par semaine. C’est presque un par jour.

HI

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici