Comité international de la Croix-Rouge: Les 70 ans des Conventions de Genève fêtés le 12 Août

Les Conventions de Genève, l’une des réalisations les plus importantes de l’humanité du siècle dernier, ont fêté leur 70 ans, lundi 12 août. C’est un moment pour célébrer toutes les vies sauvées par les conventions et rappeler au monde l’importance de protéger les peuples    du pire guerre.

Ces Conventions sont au cœur du Droit international humanitaire (DIH), l’ensemble des lois régissant la conduite des conflits armés et cherchant à en limiter les effets. Elles protègent spécifiquement les personnes qui ne participent pas aux hostilités : les civils, les agents de santé et travailleurs humanitaires, entre autres, et celles qui ne participent plus aux hostilités, tels que les soldats blessés, malades ou naufragés, et les prisonniers de guerre.

Adoptées avant 1949, les Conventions de Genève, ne concernaient que les combattants. Les événements de la Seconde Guerre mondiale ont montré les conséquences désastreuses de l’absence de convention sur la protection des civils. La quatrième convention adoptée le 12 août 1949, il y a soixante-dix ans, en a tenu compte et a également protégé les civils.

Les conventions stipulent que pendant la guerre:

  • Nul ne peut être soumis à la torture ni à d’autres formes de mauvais traitements;
  • Le viol et les autres formes de violence sexuelle sont interdits.
  • Les blessés et les malades doivent recevoir des soins médicaux;
  • Les hôpitaux et le personnel médical ne doivent pas être attaqués;
  • Les personnes détenues doivent être traitées avec humanité;
  • Les membres de la famille ont le droit de connaître le sort de leurs proches; et
  • Les morts doivent être traités avec dignité.

COM

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici