Transport: La Suisse participe pour 4,9 millions CHF à un programme en Afrique

Le transport en Afrique: un casse-tête pour les gouvernements. Photo: Ndarnews

La Suisse participe au Programme de politiques de transport en Afrique (SSATP) de la Banque mondiale.

 La contribution suisse est faite à travers le SECO (Secrétariat d’Etat à l’économie). Selon le SECO, elle s’élève à 5 millions de Dollars (4,9 millions CHF ou 2,9 milliards de francs CFA) pour les années 2015-2019. Elle est gérée par la Banque mondiale qui administre le fonds fiduciaire et gère le SSATP. Elle couvre l’ensemble du programme SSATP, en mettant le focus sur les activités visant à développer des politiques et à renforcer les capacités, en matière de transport urbain en Afrique.

Le SSATP est un partenariat international plus large qui regroupe 41 pays africains, les Communautés économiques régionales (CER), tels que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEMAC), le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA).  Des institutions africaines, comme la Commission de l’Union africaine (CUA), et la Commission économique des Nations- Unies pour l’Afrique (CEA) en sont aussi membres. Il en est de même que les organismes des secteurs public et privé, et des agences internationales de développement en sont également membres.

Le SSATP vise à contribuer au renforcement de capacités dans le secteur africain du transport. Outre la Suisse, ses autres bailleurs de fonds sont : l’Union européenne, l’Agence française de développement (AFD) et la Banque africaine de développement (BAD).

Ibc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici