ONU : Un diplomate suisse nommé Envoyé personnel du Secrétaire général au Mozambique

M. Mirko Manzoni, Ambassadeur de Suisse au Mozambique. Ph: rts.ch

Le diplomate suisse Mirko Manzoni, Ambassadeur de son pays au Mozambique depuis 2014 a été nommé le 8 juillet 2019, Envoyé personnel pour le Mozambique par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres dans le pays.

A ce titre, il accompagnera le dialogue entre le gouvernement et RENAMO (Résistance nationale mozambicaine). Il soutiendra également la signature et la mise en œuvre d’un accord de paix entre les deux parties.

M. Manzoni est un fin connaisseur de la situation au Mozambique. Car, en plus d’être Chef de la mission diplomatique suisse, il assure, depuis février 2017, la présidence du Groupe de contact international (GCI) chargé de soutenir le processus de paix en cours dans le pays. Ce Groupe de contact est composé de la Suisse, des Etats-Unis, de la Chine, du Royaume-Uni, de l’Union européenne, de la Norvège et du Botswana. Il a aussi la responsabilité, entre autres, de canaliser l’aide financière vers le processus de DDR (Démobilisation, désarmement et réinsertion).

M. Manzoni a une expérience de plus de 20 ans dans la diplomatie et l’humanitaire, ainsi qu’une vaste expérience des bons offices et du dialogue avec les gouvernements et les organisations internationales au plus haut niveau. II a travaillé pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en République démocratique du Congo (RDC) et en Iraq. Il a aussi Chef du Bureau de coopération suisse (BUCO) au Mali, de juin 2012 à juin 2014.

HONNEUR A LA SUISSE

Pour la Suisse, sa nomination a valeur de « reconnaissance » de son engagement, en tant que membre « actif et impartial » de l’ONU. Elle est, en outre, « une marque de reconnaissance de l’expertise de la Suisse dans les questions de médiation ». Elle témoigne de « l’estime « que lui vaut sa contribution à la paix et à la sécurité.

La Suisse soutient la mise en œuvre des principes de la Charte de l’ONU comme le règlement pacifique des différends et la prévention des crises et des conflits », a souligné le Département fédérale des affaires étrangères (DFAE), dans un communiqué.

Le texte a rappelé que depuis plusieurs années, la Suisse joue un rôle de premier plan au Mozambique. Elle y travaillant étroitement avec la population et les autorités locales. Elle y combat la pauvreté, œuvre en faveur d’une amélioration de la gouvernance et de la gestion administrative et apporte une aide humanitaire. Les liens de confiance ainsi tissés dans le pays ont permis à la Suisse de renforcer, dès 2016, son engagement dans le processus de paix sur les plans financier, logistique et technique.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici