Angola : Trafigura retenu pour la fourniture de carburant au pays pendant un an

Le négociant suisse de matières premières, Trafigura, a été retenu pour la fourniture, pendant 12 mois, de diesel et de gasoil de mer en Angola, a annoncé la compagnie pétrolière angolaise, (SONANGOL).

Un communiqué de la société publié par l’Agence de presse angolaise (ANGOP), souligne que Trafigura, basée à Genève, est déjà présent en Angola. La multinationale genevoise a été retenue à l’issue d’un appel d’offre international lancé en février dernier. Huit autres sociétés avaient soumissionné à cet appel d’offre. Ce sont :  BB Energy, British petrolium (BP), ETS (ENI), Glencore, Gunvor, Litasco,  Totsa (TOTAL) et Vitol. Totsa (Total oil trading SA), filiale du groupe français TOTAL, a, quant à lui, été retenu  pour le volet fourniture essence au marché angolais.

Bien que deuxième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne avec 1,5 million de barils par jour, l’Angola ne produit que 20% de produits pétroliers qu’il consomme à la raffinerie de Luanda, les 80% restants étant importés.

Selon son site internet, Trafigura fait partie des principaux négociants mondiaux de pétrole. Le groupe  est l’une des rares sociétés de négoce de pétrole indépendantes à être présente à l’échelle mondiale et à couvrir l’ensemble des produits. Son expertise s’appuie ses capacités logistiques et de stockage à travers le monde. Il dispose d’entrepôts pour le stockage de produits pétroliers, qu’il peut aussi stocker  dans des installations détenues par des sociétés tierces.

En 2018, il a traité 2,1 milliard de barils de pétrole et de produits pétroliers dans le monde et fait un chiffre d’affaire de 180,7 milliards Dollars (181,4 milliards CHF).

Ibc (avec ANGOP)

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici