Aide publique au développement: baisse de 28 milliards de francs CFA en 2018

M. Manuel SAGER, Directeur de la DDC, l'organisme de coopération suisse.

L’aide publique au développement (APD) de la Suisse a baissé de 2 points en 2018, se situant à 0,44% contre 0,46% en 2017.

En volume absolue, l’enveloppe financière que la Suisse a consacré à l’APD est de CHF 3,022 milliards CHF (1’756,8 milliards de francs CFA), soit 68 millions (39,5 milliards de francs CFA) de moins qu’en 2017.

La diminution s’explique par une croissance du Revenu national brut (RNB), le recul des coûts d’asile en Suisse, qui sont comptabilisés dans l’APD, et les mesures d’économies décidées par le Parlement. En d’autres termes, les frais relatifs aux coûts d’assistance aux réfugiés, requérants d’asile et personnes admises provisoirement en Suisse ont été comptabilisés dans l’APD. Ils s‘élèvent au total à 276 millions CHF (160,4 milliards de francs CFA), soit une baisse de 49 millions CHF (28,4 milliards de francs CFA) par rapport à 2017. Cette baisse est due au nombre plus faible de nouvelles demandes d’asile en 2018.

CLASSEMENT

Un document officiel publié à Berne, souligne qu’après avoir atteint en 2015 et 2016 l’objectif de 0,5%, puis être passée à 0,46% en 2017, l’APD est tombée pour la seconde année consécutive sous la barre de 0,5% fixé par le Parlement. Avec un taux d’APD de 0,44% du RNB, la Suisse se situe cette année en-dessous de 0,47%, la moyenne des pays de l’Union européenne (UE).

Selon le communiqué de presse publié par l’OCDE, le volume d’aide a augmenté dans dix-sept pays membres du CAD en 2018, et diminué dans douze pays autres dont la Suisse. La Suède, le Luxembourg, la Norvège, le Danemark et le Royaume-Uni ont atteint en 2018 l’objectif préconisé par les Nations Unies de porter l’APD à 0,7% du RNB. En comparaison internationale, la Suisse occupe en 2018 la 8e place du classement.

HI

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici