Centrafrique : Fin de la visite officielle du Conseiller fédéral Alain Berset

Le Conseiller fédéral Alain Berset lors de sa conférence de presse à Bangui, le 7 mai. Photo: ACAP.

Bangui- Le Chef du département fédéral de l’Intérieur, M. Alain Berset, a annoncé mardi 7 mai à Bangui, en République de Centrafrique (RCA) que la Suisse et ce pays de l’Afrique centrale prévoient d’intensifier leur coopération bilatérale.

Ils misent sur une croissance en 2019, de 11,6 millions CHF (6,3 milliards de francs CFA) de leurs volumes d’échanges commerciaux.

Pour le Chef du DFI, Berne et Bangui ont aussi convenu d’une « collaboration bilatérale » en matière de lutte contre les faux médicaments, a rapporté l’Agence de presse centrafricaine (ACP).

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse, tenue à l’issue d’une visite officielle de 72 heures dans le pays. Il a apporté des précisions sur l’engagement suisse à travers les organisations bilatérales et multilatérales, tels que les Nations-Unies, l’Union européenne, le fonds fiduciaire « Bêkou ».

Il a souligné que cette visite lui a offert l’occasion de comprendre le mécanisme de fonctionnement de la MINUSCA (Mission des Nations-Unies pour la stablisation en Centrafrique) sur le terrain, saluant le travail réalisé par lcette pour stabiliser le pays depuis les soubresauts de 2012.

Au sujet de son séjour, il a rappelé s’être entretenu avec le Président Faustin-Archange Touadéra, qu’il connait de longue date dans les instances internationale.

Il s’est aussi entretenu avec le Premier-ministre Firmin Ngrébada. Cet entretien a permis d’évoquer en particulier les questions liées à  l’accord politique de paix et de réconciliation, signé le 6 février dernier entre les différents acteurs de la vie politique en RCA, ainsi que la mise en œuvre  de cet accord.

Il a évoqué avec le ministre de la Santé, M. Pierre Somsé, la prochaine assemblée mondiale de Santé qui aura lieu dans une dizaine de jours à Genève.

M. Berset s’est également rendu à Kaga-Bandoro (343 km au nord-est de Bangui), où il a visité le centre de santé, les camps de déplacés et les sièges des Organisations non gouvernementales internationales dont le CICR, pour s’enquérir de leurs conditions de travail.

Il s’est entretenu, en outre, avec des acteurs culturels, afin de mieux apprendre du pays, de sa culture, ses défis et les enjeux auxquels il est confronté. Il a aussi visité la radio Ndèkè Luka, une station soutenu par la Fondation Hirondelle, de Lausanne.

IH (avec ACAP)

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici