Recherche: La Suisse contribue pour la première fois à déterminer l’heure exacte dans le monde

Photo: passion-horlogere.com

Pour la première fois, la Suisse va désormais contribuer directement à déterminer avec exactitude, l’heure du Temps universel Coordonné (TU) ou Universal Time Coordinated (UTC), la référence mondiale du temps, adopté par une conférence internationale, en 1972.

L’heure UTC a remplacé celle GMT (Greenwich Mean Time ou en français temps moyen de Greenwich), utilisée depuis la conférence internationale de Washington, en 1884.

Selon l’Institut fédéral de métrologie (METAS), basé à Wabern, près de Berne la capitale, la contribution suisse, depuis peu, à l’exactitude du temps universel est faite grâce à l’une des horloges atomiques les plus exactes au monde, « la Fontaine Continue Suisse (FoCS) ». Elle se trouve à METAS, et a été mis en place en collaboration avec le Laboratoire temps-fréquence de l’Université de Neuchâtel (UNINE). Les travaux de recherche de l’UNINE ont été soutenus par le Fonds national suisse. FoCS est l’une des horloges atomiques les plus exactes au monde. Elle est si exacte qu’il faudrait plus de 30 millions d’années pour que deux horloges de ce même type puissent afficher une différence d’une seconde.

Le Bureau international des poids et mesures (BIPM) à Paris a reconnu ces derniers jours, la FoCS de METAS comme nouvel étalon primaire de fréquence. Ce qui permet ainsi à la Suisse, de contribuer directement à l’ajustage fin du Temps Universel Coordonné.

Le BIPM établit l’échelle de l’UTC à partir des données fournies par quelque 350 horloges atomiques de plus de 60 laboratoires de référence pour la mesure du temps dans le monde entier.

EXACTITUDE EXTRÊME

L’exactitude est nécessaire, d’une part parce que l’unité de la seconde est indispensable à la réalisation de plusieurs autres grandeurs du système international d’unités, tels que le mètre, le kilogramme, l’ampère. Leur exactitude dépend donc de la mesure du temps et de la fréquence.

En outre, une extrême exactitude de la mesure du temps est indispensable au bon fonctionnement des systèmes de géolocalisation et de télécommunications.

Lien pour lire l’intégralité du communiqué de METAS : https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-73418.html

Ibc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici