Défense: Signature de deux accords militaires entre la Suisse et l’Afrique du Sud

Le Commandant de corps Philippe Rebord, Chef de l'Armée suisse (Photo: Armée suisse)

La Suisse et l’Afrique du Sud ont signé deux accords militaires portant, l’un, sur la protection réciproque d’informations classifiées, l’autre, sur la coopération en matière d’armement.  Il permettra de renforcer « les synergies » des deux armées, notamment dans les domaines de la défense aérienne, des acquisitions et de la recherche.

L’accord relatif à la protection des informations constitue aussi la base d’un accord juridiquement contraignant sur la coopération bilatérale en matière d’armement. Il s’agit plus précisément d’un accord conclu avec l’organe sud-africain d’acquisition ARMSCOR  et l’organisation suisse de recherche et de développement CSIR.

Cet accord porte en particulier, dans les domaines de l’autoprotection, des radars, de l’optronique et de la guerre électronique. Il exprime la volonté des deux Etats (la Suisse et l’Afrique du Sud), d’approfondir leur collaboration dans les domaines de la gestion et de l’entretien du matériel d’armement, ainsi que dans celui du soutien technique, d’une part, et d’autre part, d’employer leurs ressources de manière ciblée et renforcer les performances de leurs industries d’armement respectives.

SYSTEME D’AUTOPROTECTION

Sur la base de ce nouvel accord, il sera possible désormais possible aux deux parties, d’échanger des informations classifiées ou de donner accès, à l’une ou l’autre partie, à ces dernières en se conformant à des normes internationales. Le document définit les conditions dans lesquelles cet échange pourra avoir lieu, de manière à ce que des entreprises suisses puissent soumissionner aux appels d’offres d’un partenaire contractuel pour des mandats contenant des informations classifiées.

La coopération militaire entre la Suisse et l’Afrique date de plusieurs années. Grâce à celle-ci, la collaboration en matière d’armement entre la Suisse et l’Afrique du Sud s’est développée dans les domaines des sciences et de la technologie, de l’aéronautique ainsi que de la conduite et de l’exploration.

EXPERIENCES

Depuis 2014, l’Office fédéral de l’armement (ARMASUISSE) partage avec le Conseil sud-africain pour la recherche scientifique et industrielle (Council for Scientific and Industrial Research – CSIR) ses expériences sur les développements dans les domaines des radars, de l’optronique et de la guerre électronique.

En outre, l’armée suisse a acquis le système d’autoprotection pour hélicoptères ISSYS auprès d’un fabricant sud-africain il y vingt ans. Depuis lors, elle entretient des liens étroits avec les forces aériennes sud-africaines et l’organe sud-africain responsable de l’armement, et procède à des échanges d’informations et d’expériences dans le domaine de l’autoprotection.

Le Conseil fédéral ou Gouvernement suisse a approuvé cet accord.

Ibc

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici