Recherche agronomique: Plus de 300 chercheurs du monde entier à Genève pour un congrès

des agronomes dans un champ de blé. Photo: www.ina.fr

Le 15e congrès de la Société européenne d’agronomie (ESA) auquel participent des agronomes africains, aux côtés de plus de 300 autres chercheurs du monde entier s’est ouvert mardi 28 Août 2018 à Genève.

Placé sous le thème : « Des systèmes de culture et d’exploitations agricoles innovants pour une production alimentaire de haute qualité », il durera jusqu’au vendredi 31 Août par des un cycle de conférences fourni et des visites de terrain.

Les conférences porteront sur trois niveaux, tous liés aux questions agronomiques de la production végétale: la plante, les méthodes de culture, et les systèmes de production au niveau de l’exploitation agricole et de la région. Les méthodes de culture favorisant l’efficience des ressources (irrigation, nutrition des plantes, travail du sol, cultures intermédiaires), les stress liés aux changements climatiques, la réduction de l’usage de produits phytosanitaires et la sélection variétale (développement de résistances aux maladies), seront également évoqués.

Cet événement de haut niveau est organisé conjointement par quatre institutions suisses, actives dans la recherche agronomique. Il s’agit de : Agroscope (le centre de compétences de la Confédération pour la recherche agricole), l’Ecole polytechnique fédérale de Zürich (ETHZ), l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL), et la Société suisse d’agronomie (SSA).

DEFIS MAJEURS

Les assises de Genève se tiennent au moment où les secteurs agricoles et alimentaires sont confrontés à des défis majeurs. Parmi ceux-ci, il y a la production des aliments de haute qualité et en quantités suffisantes pour une population mondiale en croissance, la raréfaction des ressources naturelles telles que, par exemple, les surfaces agricoles.

Dans un communiqué, les organisateurs du congrès estiment que pour faire face à ces enjeux, « il est aujourd’hui reconnu que les systèmes de production agricole doivent s’améliorer afin d’utiliser les ressources de façon plus efficiente ». De plus, le recours aux produits phytosanitaires doit diminuer et les impacts négatifs sur les écosystèmes et les ressources naturelles doivent être réduits de façon durable.

Ce congrès de la ESA permet de réunir les résultats de nombreuses recherches complémentaires, d’avancer plus efficacement dans l’amélioration des systèmes de production, et de formuler des recommandations consolidées pour l’agriculture. La finalité de la recherche agronomique est bien-sûr d’intégrer les résultats directement dans les pratiques agricoles.

Ibc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici