Cacao: Barry Callebaut signe des lettres d’intention avec la Côte-d’Ivoire et le Ghana

Plantation de cacao Crédit photo: www.smithsonianmag.com

Le groupe Barry Callebaut, premier fabricant mondial de chocolat et de cacao de haute qualité, a signé le 4 juin, avec la Côte-d’Ivoire et la Ghana, des lettres d’intention pour travailler ensemble sur un modèle de culture de cacaoculture durable.

Basé à Zurich, le groupe a précisé dans un communiqué, que c’est un projet de collaboration qui prévoit de mettre un accent « particulier » sur le renouvellement des cacaoyers infectés par le Virus des pousses gonflées du cacao (CSSV= Cocoa swollen shoot virus), la diversification des revenus et la réhabilitation des forêts dans les deux pays.

En outre, ils coopéreront dans le cadre d’initiatives communautaires visant à éradiquer le travail des enfants, à soutenir les femmes et les jeunes cacaoculteurs ou producteurs de cacao, et à rendre la culture du cacao plus attrayante pour ces deux couches de la société.

Deux lettres d’intention ont été signées avec la Côte-d’Ivoire par le CEO du Groupe, M. Antoine de Saint-Affrique, d’une part  avec le Directeur général du Conseil du café-cacao (CCC), M. Yves Brahima Koné,  et d’autre part, avec  le ministre des Eaux et forêts, M. Alain-Richard Donwahi.

La première porte sur la production de cacao. Elle prévoit une coopération entre les deux parties dans le domaine de l’agroforesterie, plus spécifiquement, la diversification des revenus des producteurs de cacao et la plantation d’arbres d’ombrage. Barry Callebaut et le CCC travailleront également ensemble, à rendre la culture du cacao plus attirante pour les productrices et les jeunes.

Quant à la seconde, elle jette les bases d’une collaboration entre Barry Callebaut et le département des Eaux et forêts, sur un modèle agroforestier de réhabilitation des forêts classées et de production durable du cacao dans ces zones.

GHANA

S’agissant du Ghana, la lettre d’intention paraphée par Barry Callebaut le Conseil du cacao du Ghana (COCOBOD) vise à « intensifier » la cacaoculture durable, en misant sur le défrichement et la replantation des cacaoyers infectés par la maladie du collet, ainsi que l’agro-foresterie.

Cette lettre d’intention est « un pas important » vers la conception d’un nouveau modèle de culture durable du cacao. La combinaison de l’expertise et des ressources sur le terrain du COCOBOD et de Barry Callebaut mènera à des interventions « plus percutantes ». Elle accélérera en plus, les progrès vers un secteur de la cacaoculture durable au Ghana, deuxième plus grand producteur de cacao au monde. Les premiers résultats de leur collaboration sont attendus pour début 2019.

IC

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici