Objectifs de Développement Durable: Le modèle Nestlé présenté lors d’un forum de l’ONU à Dakar

Lors d’un forum international sur les points 11, 12 et 15 des ODD (Objectifs de Développement Durable) qu’il a organisé à Dakar (Sénégal), du 2 au 4 mai 2018, la CEA (Commission économique pour l’Afrique des Nations unies) a invité le Groupe Nestlé à présenter ses « expériences et connaissances » dans ces domaines. C’est le Dr Cheikh Mboup, Chef du département Agronomie du Centre de recherche et de développement (CRD) pour l’Afrique, basé à Abidjan, qui a représenté le Groupe à cette occasion. Voici son interview.

Votre exposé devant les participants a porté, d’une part, sur la manière dont Nestlé contribue à développer en Afrique, des communautés qui sont résilientes et très prospères. D’autre part, la production et la consommation responsables.  Qu’est-ce à dire ?

Nous avons essayé de montrer, comment, la raison de vivre de Nestlé qui est d’améliorer la qualité de vie et de contribuer à un avenir sain s’aligne parfaitement avec les 17 Objectifs de Développement Durables (ODD), surtout en ce qui concerne le développement des communautés résilientes et prospères. Nous avons axé notre intervention sur ce que Nestlé fait pour les personnes et leurs familles, pour les communautés, mais aussi pour la planète entière. Nous avons échanges nos expériences sur la façon de comprendre les besoins des africains en matière d’alimentation et de nutrition, pour qu’à la fin de la journée, ils arrivent à développer des produits qui permettent de répondre de manière satisfaisante, à ces besoins. L’Afrique fait face à beaucoup de défis sur le plan nutritionnel. Par exemple, il y a des carences en micro-éléments, quelques fois aussi en oligo-éléments.

Concrètement qu’est-ce que cela veut dire?

Nous avons essayé de démontrer comment Nestlé intervient dans les communautés rurales pour améliorer les conditions de vie. Il s’agit notamment tout le travail qu’il fait pour le développement des chaines de valeurs agricole, en renforçant notamment les capacités productives de agriculteurs par l’amélioration de leur accès à du matériel végétal de qualité, à des facteurs de production de qualité. Il y a aussi tout ce que Nestlé fait en matière d’amélioration des droits de l’homme en milieu rural. En effet, très souvent, nos sociétés civiles en Afrique parlent des droits de l’homme dans les grandes villes, mais pas toujours en milieu rural. Tout comme du droit des enfants à avoir accès à une éducation de qualité, du droit des femmes à avoir accès à des conditions de vie saines, à développer des activités qui génèrent des revenus qui leur permettent de mieux vivre elles-mêmes et de s’occuper de la famille.

Nestlé est aussi engagé dans la lutte contre le travail des enfants. Comment avez-vous évoqué ce problème et avec quels résultats ?

Nous avons effectivement présenté l’expérience de Nestlé sur tout ce que nous faisons en matière de lutte contre la problématique de travail des enfants. C’est un problème majeur dans les zones rurales en Afrique. Dans ce cadre, nous avons expliqué tout ce que Nestlé fait pour sortir ces enfants, qui sont soumis à des conditions de travail quelques fois dangereuses, et dans certains cas, peuvent arriver jusqu’à une certaine forme d’esclavagisme. Une des approches que Nestlé est en train de mettre en place, c’est d’améliorer l’accès de ces enfants à l’éducation, par la construction d’écoles, en partenariat avec les Etats. Il s’agit, en fait pour Nestlé, de voir comment travailler avec les Etats pour intégrer dans les cartes scolaires des pays, de manière à contribuer à résorber le besoin de constructions scolaires, de salles de cours. Il y a également tout le travail qui est fait pour développer l’éducation nutritionnelle en milieu rural, afin de permettre aux enfants, d’être demain des relais sur lesquels les parents et les communautés peuvent s’appuyer pour améliorer la nutrition et les conditions de vie.

Qu’en est-il de la question genre, qui est une grande préoccupation de la communauté internationale et partie intégrante des ODD ?

Nous avons parlé aussi de tout ce que nous faisons sur le genre, l’amélioration de l’équité genre pour développer les activités qui génèrent des revenus pour les femmes, en mettant en place des plate- formes de plaidoyer. Celles-ci permettent de sensibiliser les communautés, les organisations paysannes, la chefferie traditionnelle, sur la nécessité d’accorder un meilleur accès des femmes aux facteurs de production, tels qu’à la terre, aux engrais, etc… , de manière, qu’une fois le processus productif terminé, qu’elles puissent bénéficier des revenus financiers, générés par la production agricole.

Nestlé fait aussi dans la protection de la nature ou de l’environnement. Qu’est- ce à dire sur ce point ?

C’est le dernier axe de notre communication. Nous avons dit au forum, tout ce que nous faisons dans le domaine de la protection de l’environnement, des ressources naturelles. Car, quand Nestlé dit : « nous voulons contribuer à un avenir plus sain », il faut comprendre le « sain », non seulement au niveau de la santé, et du bien-être des personnes, mais aussi de l’environnement dans lequel elles vivent. Nous avons ainsi partagé nos expériences en matière de protection de l’eau, en expliquant ce que Nestlé fait pour mieux préserver la ressource eau, capitale pour la production agricole. Donc pour la production de la nourriture, ce que nous utilisons dans la transformation de nos produits, les engagements que nous avons pris, pour mieux préserver l’eau et les ressources naturelles, notamment les  massifs forestiers. Dans beaucoup de pays, Nestlé s’est engagé sur des initiatives de lutte contre la déforestation. Nous avons aussi partagé cette question, ainsi d’ailleurs que toutes les initiatives que nous avons prises pour réduire notre consommation d’eau dans nos usines, mais aussi notre consommation en énergie.

Propos recueillis par Ibc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici